Frab Aura

L’Etat et la Région gâtent les agriculteurs bio pour Noël !

Nous relayons le communiqué de presse de la FRAB AuRA que nous soutenons pour la défense d’une agriculture bio locale et exigeante.

En cette fin d’année 2016, les agriculteurs bio d’Auvergne-Rhône-Alpes se sont vus dépossédés de plusieurs de leurs droits sur des questions essentielles.

L’État, en premier lieu, ne tient pas ses engagements en ne payant pas à temps les aides de soutien à l’agriculture bio issues de la Politique agricole commune (PAC). En effet, les aides à la bio de 2015 n’ont toujours pas été intégralement versées aux agriculteurs bio et celles de 2016 ne le seront pas avant mi-2017. Ces retards anormaux, et contraires au droit européen, fragilisent la trésorerie des fermes bio et représentent une vraie catastrophe pour les femmes et les hommes qui se sont récemment engagés en bio et dont les fermes sont les plus fragiles. Ces difficultés de trésorerie se traduisent en revanche en cadeaux de Noël pour les banques, sous la forme d’agios ! La Région, autorité de gestion de ces aides du second pilier de la PAC, n’a pas non plus pris d’initiatives à ce niveau.

En effet, les aides à la bio de 2015 n’ont toujours pas été intégralement versées aux agriculteurs bio et celles de 2016 ne le seront pas avant mi-2017. La Région, quant à elle, vient de voter la pensée unique agricole et le monopole ! Effectivement, la bio ne sera plus pensée et enrichie par la (bio)diversité des acteurs qui la compose mais elle sera dirigée par des présidents de Chambres d’agriculture, non bio, qui se sont historiquement opposés à cette alternative agricole positive et qui aujourd’hui veulent s’en emparer pour la contrôler et financer leurs structures en difficulté.

Le communiqué de presse dans son intégralité ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *