Bandeau Corabio M

Les externalités positives de la bio reconnues

Le réseau Corabio des agriculteurs bio de Rhône Alpes publie un article sur les externalités positives de la bio reconnues que nous relayons.

Le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll avait confié en juin 2015 à deux chercheurs, Natacha Sautereau de l’ITAB (Institut technique de l’agriculture biologique) et Marc Benoit de l’INRA (Institut national de la recherche agronomique), la réalisation d’une étude sur les externalités de l’agriculture bio. Le ministère a annoncé une restitution publique en novembre ainsi que les premières conclusions. L’analyse des chercheurs confirme les réels avantages de la bio par rapport à l’agriculture conventionnelle : pas d’externalités négatives sur l’environnement et la santé humaine du fait de l’absence de produits chimiques de synthèse et d’OGM. En outre, il est constaté que les pratiques agrobiologiques permettent de réelles externalités positives. Les chercheurs estiment toutefois qu’il est difficile de quantifier précisément ou de chiffrer économiquement ces avantages du fait de la diversité des systèmes de production, tant en agriculture biologique qu’en agriculture conventionnelle. Ce premier travail doit maintenant être approfondi et préciser notamment la nécessaire rémunération des services environnementaux.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *