[Revue de Presse] Pour redonner du sens au travail, une autre entreprise est possible

Autogérées, coopératives, participatives : des entreprises ont choisi d’accorder la priorité aux intérêts de ceux qui y travaillent. Pour durer et se développer, elles tentent aussi de partager leurs expériences.

« Chez nous, le PDG est tiré au sort tous les deux ans parmi les salariés volontaires, à condition de ne jamais avoir exercé cette fonction auparavant, raconte Louis, vingt-huit ans, salarié chez Ambiance bois, une entreprise autogérée basée à Faux-la-Montagne dans le Limousin. On a tous le même salaire quelle que soit notre fonction, on n’a pas de hiérarchie et nos décisions sont prises par consensus. »

Travailler autrement, telle est la devise de cette société anonyme à participation ouvrière où les bénéfices sont redistribués à parts égales entre le capital et le travail et où le temps partiel est facilité pour ceux qui le souhaitent.

Retrouver l’intégralité de l’article sur le site de regards.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *